#COVID-19 : @Merci_Soignants quand les dessins d’enfants mettent du baume au coeur des soignants

Posté le 30 mars 2020

Lancée quelques jours seulement après l’annonce de l’épidémie de coronavirus, l’initiative Merci_Soignants comptabilise déjà plus de 70 oeuvres d’enfants sur les comptes Instagram et Facebook du même nom. Les plus petits ont dû mal à comprendre l’agitation dans la crise que nous vivons. Publier leurs dessins, c’est une manière de les impliquer, les rassurer, les occuper aussi. De l’autre côté de l’écran, les soignants reçoivent des messages de soutien portés par l’innocence de l’enfance.


Se donner une force mutuelle  

“Bonjour,

Je m’appelle Marion et je suis infirmière de Bloc Opératoire.

Mon fils de 5 ans a pleuré ce matin. Il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait pas aller à l’école jouer avec ses copains.

Il m’a dit: ” je n’ai pas demandé à ce qu’il y ait le coronavirus! Ni que tu partes travailler!”.

C’est sûr ces mots que Marion propose à Tom de lui faire un dessin pour se donner mutuellement la force, le courage et l’amour nécessaires pour affronter les événements. Alors que Tom se console, elle part au travail plus légère, réconfortée elle aussi. Un sentiment qu’elle aimerait bien partager avec ses collègues… 

Logo @Merci_Soignants © Charlotte Pareja

Partager le soutien qu’elle a reçu 

Au départ, Marion se dit qu’il serait chouette de partager des dessins d’enfants de soignants à l’hôpital d’Annecy dans lequel elle travaille. Mais le problème avec ce satané virus, c’est qu’il est également manu transporté. Ramener des choses de chez soi sur un lieu de travail dédié à l’hygiène et à la lutte contre la maladie est donc exclu.

Toucher le plus grand nombre

Si les réseaux sociaux apportent souvent plus de mal que de bien, il faut leur reconnaître une puissante force de diffusion permettant de s’adresser au plus grand nombre.

Utilisés à bon escient, ils peuvent faire des merveilles !

C’est ainsi que Marion lance l’initiative @Merci_Soignants. Elle crée des comptes Instagram et Facebook pour utiliser cette viralité,  atout des réseaux sociaux.

Son objectif ? Répandre le plus largement possible des élans de solidarité.

Comment participer ?

Les enfants peuvent partager leurs oeuvres via le hashtag #mercisoignants ou les envoyer à l’adresse mail mercisoignants@gmail.com. Si certains utilisent les crayons ou les pinceaux, d’autres préfèrent se lancer dans du land art, une forme d’art qui utilise les éléments naturels. Sur le compte @Merci_Soignants, on a également vu passer des oeuvres faites avec des ballons ou même des découpages. En somme, tout est possible alors ne bridez par leur créativité !

Seule condition, rester positif

Marion m’explique qu’elle a aussi reçu des oeuvres d’adultes, qu’elle a également affiché sur le compte @Merci_Soignants. Son seul mot d’ordre est aussi celui que l’on se donne sur ENCORE_Grenoble : rester “positif”, coûte que coûte, parce qu’à l’instar du virus, les bonnes énergies sont contagieuses !

© Ballons, @Merci_Soignants
© Marion, @Merci_Soignants

Une femme d’action

Marion revient sur son parcours professionnel. Elle obtient son diplôme d’infirmière en 2007 et débute sa carrière au bloc du CHU de Grenoble, spécialité “réanimation cardiaque”. Elle m’explique les réalités d’un métier technique où la vie des personnes est en jeu. Il faut savoir résister à la pression, réagir rapidement pour parer toute éventualité et connaître les temps opératoires afin d’anticiper les gestes du chirurgien, avant même que celui-ci n’ouvre la bouche. Une capacité à agir dans l’urgence qui ne peut selon elle, que s’adosser sur de solides compétences techniques. Au bout de 6 mois, elle sait que c’est la voie qui lui est destinée et choisit de poursuivre ses études deux ans de plus afin d’obtenir la spécialité “infirmière de bloc”.

Au gré de son discours je comprends que sa réactivité caractérise son action : elle sait prendre les devants, sans perdre de temps, pour apporter les soins du corps, ou, avec @Merci_Soignants, de l’âme.

Je vous encourage chaleureusement à aller faire un tour sur son compte et à le partager en masse pour que les soignants puissent tous en profiter !

© @Merci_Soignants

Si notre langage défini notre perception de la réalité, alors je suis déterminée à vous transmettre ma vision positive du monde qui nous entoure ! Éternelle optimiste, je suis persuadée que la culpabilité annihile toute volonté. Venez on parle de sujets sérieux, sans prétention et sans injonction à être parfaits ?!

Encore un peu de lecture ?

2 Commentaires

  1. Avatar

    Bel article et très belle initiative. Bravo Marion! #mercisoignants

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This