#COVID-19 : Nemeton.bio évite les contaminations croisées grâce à son atelier de masques de protection

Posté le 30 mars 2020

Nemeton.bio est une association de médiation scientifique spécialisée dans la biologie. Elle mène deux projets de front : un jardin expérimental dans le BioDesign et la création d’un BioLab. Elle se réinvente momentanément pour apporter son aide aux personnes contraintes d’aller travailler en s’exposant au coronavirus. Leur idée ? Fabriquer des masques pour pallier à la pénurie, au moyen d’une chaîne de production évitant scrupuleusement les contaminations croisées.


Les débuts à la Casemate

En 2017, Damien s’engage pour un service civique à la Casemate. Dans ce milieu de la médiation culturelle, il découvre les FabLab

L’idée de créer un BioLab (spécialisé dans les expérimentations biologiques) à la Casemate émerge. Mais l’incendie qui ravage ce lieu emblématique Grenoblois met brutalement fin au projet.

© Tim Marshall, Unsplash

Les FabLab sont des lieux d’expérimentation ouverts au public. Ils permettent d’accéder à des outils techniques et technologiques, bien souvent inaccessibles aux particuliers.

Dans la majorité des FabLab, vous pouvez imprimer en 3d, utiliser des brodeuses numériques ou des découpeuses laser. Certains sont spécialisés dans le travail des matières (bois, métal, céramique…) ou encore de la réalité virtuelle. Intéressant pour les inventeurs mais aussi pour les artistes et créatifs !

La bonne info : A Saint-Martin-d’Hères, le FabLab Air Polytech est spécialisé dans la fabrication numérique.

FabLab Air Polytech, 28 avenue Benoît Frachon, 38400 Saint-Martin-d’Hères

Lancer son propre BioLab

Son service civique terminé, Damien décide de lancer son propre BioLab avec un groupe d’amis. Courant 2018, il forme Nemeton.bio, une association à but non lucratif de médiation culturelle scientifique, biologique, biotechnologie et environnementale. 

Mais alors que Nemeton.bio se préparait à ouvrir dans les nouveaux locaux de CapBerriat, le coronavirus gèle le monde entier. Très rapidement, FabLab et BioLab de tous bords se mobilisent conjointement pour répondre aux besoins : respirateurs artificiels, gel hydroalcoolique, dispositifs de protection…

Confiné dans un appartement bien trop étroit, Damien refuse d’assister impuissant à l’hécatombe et souhaite apporter sa pierre à l’édifice.

Pour que personne ne soit oublié

Avec les bénévoles de l’association, ils choisissent de lancer un atelier de production de masques destiné aux travailleurs “hors soignants”.

Pas par manque d’empathie, mais au contraire pour que personne ne soit oublié. Ces livreurs, caissiers, routiers… que l’on néglige souvent et sans lesquels, pourtant, le pays ne pourrait plus tourner. Fournir des masques à un commerçant ce n’est pas seulement le protéger lui, c’est aussi éviter la contamination des clients.

A Grenoble, « Mon petit Öko » et « La Maison de la Couture » ont mis en place une filière pour alimenter les CHU et les libéraux en masques.

© Samuele Giglio, Unsplash
© Andrej Lišakov, Unsplash

Des règles strictes contre les contaminations croisées

Il vous sera donc possible de contribuer à la production de masques ou autres fournitures en les transmettant aux bénévoles. Afin d’éviter toute contamination croisée et de protéger les utilisateurs finaux comme ceux qui transportent les matières premières, Nemeton.bio applique des protocoles stricts.

Ici, pas de points de collecte où les contacts sont trop nombreux : vous pouvez utiliser le mail contact@nemeton.bio pour leur indiquer ce que vous donnez ainsi que votre localisation.

  • Passez ensuite vos affaires en machine à 60 C° minimum.
  • Lavez-vous les mains pendant au moins 30 secondes avant de les toucher à nouveau. (ajouter infographie lavage des main)
  • Mettez-les, encore mouillés, dans un sac poubelle.
  • Descendez-le en bas de chez vous pour éviter aux bénévoles de se rendre dans un espace confiné.

RAPPEL Le masque n’est pas une armure, le porter ne dispense pas des gestes barrières. Il vient en complément mais ne fait pas de miracles.


N’oubliez pas de désinfecter scrupuleusement vos produits lorsque vous revenez des courses. Un chiffon imbibé d’éthanol 90% fera l’affaire. Attention à ne pas utiliser d’alcool à brûler, toxique lors d’un contact prolongé avec la peau. 

Si notre langage défini notre perception de la réalité, alors je suis déterminée à vous transmettre ma vision positive du monde qui nous entoure ! Éternelle optimiste, je suis persuadée que la culpabilité annihile toute volonté. Venez on parle de sujets sérieux, sans prétention et sans injonction à être parfaits ?!

Encore un peu de lecture ?

Associa’Jeunes, bien plus qu’une association artistique

Associa’Jeunes, bien plus qu’une association artistique

Associa’Jeunes est une asso faite par les jeunes, pour les jeunes. L’idée ? Impulser une dynamique vertueuse en se servant de l’art pour changer ou trouver son mode d’expression afin de prendre confiance en soi. S’affirmer et finalement se rendre compte qu’on a de la valeur et un vrai rôle à jouer dans la société.

Le Cairn, monnaie locale iséroise

Le Cairn, monnaie locale iséroise

Matthias du Cairn a renforcé ma conviction selon laquelle “acheter c’est voter” et en raccrochant, j’ai juré qu’après le confinement j’échangerai des euros contre des cairns !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This