Des plats traditionnels qui ne manquent pas d’originalité

8 décembre 2021

Chez ENCORE, nous ne sommes pas critiques gastronomiques, mais laissez-nous vous parler d’un établissement qui a su conquérir notre palais ! Vous connaissez peut-être l’histoire du Dahu, perché en haut de sa montagne ? L’animal iconique se balade d’alpage en alpage, en fonction de qui raconte l’histoire, se targuant de l’avoir aperçu en haut d’une cime, tantôt Chartreuse, tantôt Vercors. Il a inspiré Geoffrey et Clovis, qui ont récemment lancé le restaurant du même nom et souhaitent nous faire voyager dans la gastronomie de tout un territoire.

Entre amitié et passion, partons à la découverte de ce lieu qui met à l’honneur notre terroir. Notez bien l’adresse du 5 rue Jean Prévost, il se pourrait bien qu’elle devienne un incontournable grenoblois.

Un projet qui ne date pas d’hier !

Sur leur charmante terrasse intimiste (que l’on a hâte de pouvoir investir pleinement au printemps), Clovis et Geoffrey nous racontent leur histoire. Tout est parti d’une idée entre deux anciens collègues d’école. Il y a 10 ans, à la fin de leurs études en restauration, ils évoquent l’idée de créer, un jour, un restaurant ensemble.

Pourtant, chacun débute sa vie professionnelle de son côté. Clovis se dirige en école de commerce pour devenir ingénieur d’affaires dans de grandes entreprises. Il gagne  en compétences commerciales, précieuses pour leur futur projet.

Geoffrey poursuit son chemin en cuisine.. Il se forme parmi les grands noms de la restauration, comme Anne-Sophie Pic, Régis Marcon, Bernard Loiseau ou encore, l’Auberge des Templiers ! Ces influences se retrouvent dans l’assiette, tant pour le goût raffiné que pour la présentation soignée.

Si leurs chemins professionnels divergent, les deux amis ne se perdent pas de vue pour autant…et quelques années plus tard, l’idée de monter un restaurant ensemble revient sur la table (sans mauvais jeu de mots :p) .

S’il a fallu des années pour que l’idée se concrétise, la première pierre du projet posée, tout s’est accéléré. Tenez-vous bien : à l’issue du troisième confinement et en seulement une semaine, les deux amis signent le bail du local, le remettent à leur goût, et ouvrent leurs portes aux premiers clients.

Une cuisine locale à l’image du Dahu

Les deux compères mettent un point d’honneur à travailler avec des agriculteurs locaux.

L’amour et l’attention qu’ils portent aux  produits se reflète dans l’assiette, avec des plats  tous plus délicieux les uns que les autres. Les conseils avisés de Clovis vous guident  dans une expérience des plus agréables qui associe le bien-manger et le bien-boire, local toujours ! Le Dahu fait le choix de mettre des portions un peu plus fournies en garniture, évoquant leur souhait d’accompagner les habitudes vers une réduction de la consommation de viande. À la quantité, on préfère la qualité.

Pour ne citer qu’elles, les pâtes sont faites maison et de manière traditionnelle. Goûtez la différence ! Ici, tout est fait avec le plus grand soin, jusqu’au levain du pain ! 

Locavore dans l’âme, cette nouvelle équipe souhaite aussi que leurs futurs partenaires soient du coin. Ils aimeraient faire appel à Sicklo pour la partie livraison et à Dabba pour le système de consignes. 

Clovis et Geoffrey ne comptent pas s’arrêter là ! Puisqu’ils sont en train de développer un coin épicerie. On pourra notamment retrouver les pâtes maison dont on vous a parlé  et les vins à la carte, 100% isérois. Un super concept pour (re)découvrir le goût de nos vignobles oubliés qui vont parfaitement avec nos plats traditionnels

.

Des engagements durables auprès des employés

Clovis et Geoffrey ont mis en place des conditions de travail les plus optimales possibles pour que même les employés s’y sentent chez eux. Puisque que la restauration est une histoire d’équipe, le binôme inclut tout le monde dans la ronde ! Être bien au travail est une priorité, l’avis de tout le monde est pris en compte. Et pour que l’équipe soit dans les meilleures conditions, un roulement est effectué chaque semaine entre les deux commis de cuisine pour ne pas avoir d’horaires “en coupé”. Éviter  un management vertical permet au Dahu Restaurant d’être un lieu où les idées naissent et grandissent. Toujours à la recherche de renouvellement, leur carte change tous les mois avec de nouvelles créations signatures. Comme leur entrée avec l’œuf en neige sur crème d’oignon, huile de truffe d’Alba et parmesan, que l’on a eu la chance de déguster.

Les feuille de panais ne sont plus mal aimées

L’art et la manière de l’anti-gaspillage sont dans la valorisation de l’aliment.

Trop de parties de légumes sont jetées, voire oubliées. C’est juste inconcevable pour Geoffrey qui va donc les incorporer dans ses plats. Aucun légume n’y échappe, puisque presque tout peut passer à la casserole ! C’est comme ça que nous avons découvert la racine du cerfeuil tubéreux. Son aspect est étonnant (ça ressemble à des mini carottes noires), et la surprise de son goût unique le rend plus délicieux encore !

Bio ou pas bio ?  Au Dahu, quasiment tous les produits affichent la mention “bio” ou sont cultivés de manière raisonnée.

Le mot de la faim

Nous avons questionné les deux acolytes sur leur plus grande fierté. Clovis et Geoffrey sont unanimes : c’est de voir grandir “leur bébé” , qu’ils ont créé de toutes pièces avec des valeurs puissantes.

Bon, vous l’aurez compris, on est complètement fans : heureuses d’avoir dégusté, de notre terroir, d’autres mets que le sempiternel gratin dauphinois ! Le territoire isérois à décidément beaucoup à offrir !

  • Pour découvrir : compte instagram
  • Pour réserver : numéro de téléphone au 04 76 22 85 24
  • Pour y aller : 5 rue Jean Prévost, tram Condorcet

lire plus

Les autre articles

Les noix de Grenoble source d’énergie

Les noix de Grenoble source d’énergie

C’est la saison des noix 🍂 de septembre à novembre tu vas pouvoir te délecter de ce délicieux fruit à coque tant connu de notre terroir 🤩. Et oui, les noix sont des fruits ! Ce super aliment n'a pas fini de te surprendre... il regorge de propriétés incroyables pour...

Leave a Comment

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Célia B.