Le Cairn, monnaie locale iséroise

Posté le 22 avril 2020

Certains comparent les monnaies locales à des billets de Monopoly. Peut-être sans avoir réellement conscience de la vraie valeur de ce système ? En discutant avec Matthias de l’association du Cairn, j’ai compris tous les enjeux qu’une monnaie locale recouvrait. Il a renforcé ma conviction selon laquelle “acheter c’est voter” et en raccrochant, j’ai juré qu’après le confinement j’échangerai des euros contre des cairns !


Une solide réflexion en amont

L’association du Cairn a été créée en 2015 sous l’initiative de citoyens issus de divers milieux. Deux ans plus tard, la monnaie du même nom voyait le jour. Deux ans, ça peut paraître long, mais n’oublions pas que l’on parle ici d’un système de paiement, avec toutes les conditions de sécurité que cela implique. Il a donc fallu réfléchir au cadre économique, juridique et légal. Dessiner avec rigueur les contours de cette monnaie locale était la condition sine qua non pour convaincre partenaires et utilisateurs. Depuis, le cairn circule sur toute la moitié sud du territoire isérois, une aire géographique importante qui recouvre les ⅔ de l’Isère.

Avec plus de 140 000 cairns en circulation à ce jour, cette monnaie locale a bien débuté sa course. La mentalité de la région se prête bien à l’opération, mais il faut également souligner le soutien actif des collectivités (Métropole et Ville de Grenoble).

Encore une fois, la Ville de Grenoble est précurseur : depuis septembre 2019, la Mairie paye les élus et employés en partie en cairns. C’est la 2ème fois que cela se fait en France !

Comité de direction du Cairn
© Association du Cairn
© Freepik

La sécurité avant tout

Avant toute chose, parlons sécurité. Une dizaine d’éléments ont été intégrés aux billets pour les rendre infalsifiables. OK, il ne faut jamais dire “jamais”. Mais soyons honnêtes, les faussaires sont tout de même moins intéressés par la contrefaçon d’une monnaie qui ne peut pas être utilisée dans la France entière. Evidemment, le cairn est encadré par la loi de 2014 sur les monnaies locales*.

J’aurais quoi entre les mains ?

Dans l’un des 18 bureaux de change du territoire, vous pouvez troquer vos euros contre des cairns sur le principe de 1 € = 1 Cairn. Les coupures sont disponibles pour des valeurs de 1, 2, 5, 20, et 50.

Si la texture est légèrement plus cartonnée qu’un billet d’euro, la dimension, elle, ne change pas.

D’ailleurs, vous saviez que les billets de banques avaient différentes tailles pour pouvoir facilement être reconnus par les personnes malvoyantes ?

Les visuels quant à eux ont été travaillés pour correspondre à l’identité de notre territoire sans être non-plus clichés. Exit les Bulles de la Bastille ou les grands monuments ; aussi pour rester impartial et ne pas créer de “jalousies”.

Coupures de un et deux cairns.
© Association du Cairn
Visite à la boulangerie ! Pain et billet de 20 cairns
© Association du Cairn

Une monnaie complémentaire à l’euro

L’objectif du Cairn n’est pas de faire disparaître complètement les euros du territoire. Ce n’est évidemment pas possible, ni même souhaitable, car nous ne pouvons vivre en autarcie (même si notre région est clairement la plus chanmé de toute la France ! ). Le Cairn propose un système qui garanti que la richesse créée reste sur le territoire.

Comment fait-on pour créer de la richesse localement ?

Créer de la valeur par l’achat

En fait c’est simple ; prenons le cas de Norbert. Norbert a reçu de la part de son patron, une partie de sa paie en cairn (si si, c’est possible !). Il se rend avec son fils Sasha chez un commerçant local partenaire pour dépenser leurs cairns, plutôt que dans la grande distribution. Première création de valeur interne au territoire.

Manuel, le gérant de la boutique, va se réapprovisionner chez Sofia, apicultrice du Grésivaudan. Il la paie en cairns et crée une deuxième valeur ajoutée sur le territoire isérois.

Sofia s’offre un spa. Elle choisit d’aller se faire chouchouter dans un institut qui accepte les cairns : troisième création de valeur locale, et ainsi de suite…

L’avantage des cairns sur les euros, c’est qu’on a la certitude, en tant que consommateur, que nos achats vont être fléchés sur le territoire. Les biens circuleront localement et la richesse créée restera le plus possible en Isère.

Créer de la valeur par l’emploi

Norbert, Manuel et Sofia ont dépensé leur argent dans des enseignes locales dont le siège se trouve conformément aux principes du Cairn… en Isère. Ces commerces vont pouvoir prospérer, s’agrandir, et embaucher… des locaux ! (Salut Sasha, tu viens de décrocher le job !) Votre sœur, votre gendre, votre fils… Encore une valeur ajoutée pour le développement du territoire : la création d’emploi !

Infographie : Comment le Cairn contribue à la croissance économique du territoire isérois ?
© ENCORE_Grenoble

Derrière l’acte d’achat, il s’agit donc de faire vivre une économie : l’action a un impact bien plus durable !

Un double impact : l’achat, le crédit

Les euros que les gens convertissent contre des cairns ne disparaissent pas de l’économie. Ils sont stockés dans un « fond de garantie » (une sorte de compte épargne) que l’association a créé auprès de deux banques sélectionnées avec vigilance (la Nef et le Crédit Coopératif). Ces dernières garantissent l’utilisation de ces fonds pour financer des projets sociaux, culturel, environnementaux, au maximum sur le territoire. En changeant un euro en cairn, on a un double impact sur l’économie locale : lors de l’achat, et pour le financement d’un crédit local.

Les critères pour qu’un commerçant puisse adhérer au Cairn

1/ avoir son siège sur le territoire du cairn.

2/ avoir une indépendance dans le choix de ses fournisseurs et ne pas être contraint par une centrale d’achat.

Les commerçants doivent également répondre à la charte de l’association du Cairn. Ne rentrent que ceux qui disposent d’une éthique sociale et environnementale.

Où dépenser mes cairns ?

Notre région n’étant pas en reste de spécialités gastronomiques, de nombreuses épiceries et restaurants – coucou les copains du Bol d’Air, de l’Impertinence et du Locafé ! – acceptent les cairns.

Mais vous serez peut-être surpris de savoir que les cairns sont également admis dans des structures culturelles et de loisirs, chez des médecins, des gîtes, des artisans… vous pouvez même payer votre abonnement Métro Vélo en cairn.

Et si vous voulez rouler au delà de notre région, sachez que le système d’autopartage Citiz accepte également cette monnaie !

Vous l’aurez compris, énormément de dépenses quotidiennes peuvent être réalisées avec des cairns.

Carte du réseau des commerçants adhérents du Cairn
Cliquez sur l’image pour accéder à la carte du réseau Cairn

Pour aller plus loin…

L’association du Cairn se positionne sur deux objectifs :

1/ Remonter un maximum de filières,

notamment pour nous permettre de payer des factures d’eau et d’électricité en cairn. Les choses avancent progressivement mais ce serait essentiel que GEG et les Eaux de Grenoble intègrent le réseau. Ainsi, tous les professionnels pourraient payer leurs factures en cairn et ne pas risquer de voir la monnaie s’attarder dans leur tiroir caisse. Un argument béton lorsque l’association les démarche !

2/ S’intéresser aux enjeux liés au tourisme durable,

en proposant une « box cairn » un peu comparable aux box que l’on connaît, mais pour promouvoir des commerçant, gîtes, etc. plus éthiques – et locaux, cela va sans dire. Cela permettrait par exemple aux gens qui viennent en vacances de participer à la vie du territoire. L’occasion également pour vous et moi de découvrir notre territoire différemment

Actuellement on dénombre environ 300 professionnels et 2000 particuliers adhérents au réseau. Est-ce que cet article vous aura donné envie d’en faire partie ?


Informations pratiques :

  • Pour obtenir des cairns, il faut adhérer à l’asso (à partir de 5€ pour les particuliers)
  • On peut créer un compte e-cairn et l’alimenter facilement depuis son compte bancaire. Il permet également de payer par virement ou par SMS. Bon à savoir : une application mobile est également en cours de développement !
  • Si vous avez besoin d’en savoir davantage, rendez vous sur le site du cairn.
  • Et si vous n’avez plus besoin d’être convaincu, voici le lien direct vers le formulaire d’adhésion.
  • * : loi sur les monnaies locales
Si notre langage défini notre perception de la réalité, alors je suis déterminée à vous transmettre ma vision positive du monde qui nous entoure ! Éternelle optimiste, je suis persuadée que la culpabilité annihile toute volonté. Venez on parle de sujets sérieux, sans prétention et sans injonction à être parfaits ?!

Encore un peu de lecture ?

Associa’Jeunes, bien plus qu’une association artistique

Associa’Jeunes, bien plus qu’une association artistique

Associa’Jeunes est une asso faite par les jeunes, pour les jeunes. L’idée ? Impulser une dynamique vertueuse en se servant de l’art pour changer ou trouver son mode d’expression afin de prendre confiance en soi. S’affirmer et finalement se rendre compte qu’on a de la valeur et un vrai rôle à jouer dans la société.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This