Les « Messagers du tri » de Grenoble Alpes Métropole, ces animateurs au contact des citoyens

Posté le 29 mars 2020

Saviez-vous qu’il existait des « ambassadeurs du tri » aussi appelés des « messagers du tri » dans notre belle agglomération ? J’ai eu la chance de rencontrer Thomas lors d’un atelier autour du  recyclage auprès de jeunes joueurs et joueuses du FC2A de Grenoble. Une manière pédagogique et utile de transmettre et sensibiliser à des valeurs qui nous concernent tous aujourd’hui.


De rippeur à messager du tri

Thomas travaille en tant qu’animateur à la Métro depuis 2016. Titularisé en 2013, il y démarre sa carrière bien avant, en 2008 exactement, en tant que rippeur. Ce poste consiste à faire circuler puis à décharger les bennes lors des ramassages de poubelles. Un métier qui le forge en lui apportant une connaissance de la ville aux aurores, sur les habitudes des habitants ou encore sur les principes essentiels de tri et de recyclage.

Il sait par exemple qu’un local de poubelles propre et avec une poubelle verte au fond de celui-ci, incitera à un geste de tri sincère de la part des usagers !

Être messager du tri qu’est-ce que ça signifie ?

En 2009, La Métro met en place une cellule d’enquête pour le suivi des tournées de camions de poubelles. A leurs côtés, des animateurs chargés d’aller à la rencontre des citoyens – particuliers, écoles ou associations – dans le but de sensibiliser au tri et d’assurer la distribution de sacs adaptés. La démarche se fait d’abord au porte-à-porte, un moyen d’écouter et d’échanger directement avec les gens. Cela  permettra aussi à la Métropole de délimiter plus facilement le territoire en secteurs pour organiser la collecte des déchets.

Ce rôle a ensuite pris son l’importance puisque aujourd’hui, des animations gratuites sont proposées sur la prévention du tri et les déchets ménagers. D’autres thèmes essentiels comme le gaspillage alimentaire ou le compostage y sont également abordés. En véritable ambassadeurs du tri, ces animateurs interviennent auprès d’écoles ou de centres de loisirs. Le grand public est également visé lors d’événements tels que les festivals, campus, fêtes de quartiers, etc.

©Grenoble Alpes Métropole

©Grenoble Alpes Métropole

Grenoble et son agglomération en visionnaire du tri

En novembre 2017, Grenoble Alpes-Métropole poursuit sur sa lancée et adopte une politique pionnière de gestion des déchets en mettant en place le Schéma Directeur des Déchets (SDD). Ce projet fixe des objectifs sur tout le territoire pour l’horizon 2030. Deux grands axes majeurs s’en dégagent :

  • Réduire de moitié le poids de la poubelle d’ordures ménagères (poubelle grise),
  • Recycler les deux tiers des déchets collectés.

Le but est de réduire de 29 % les quantités de gaz à effet de serre émises chaque année, et d’atteindre 25 000 tonnes par an d’économie de matières premières… pari relevé !

Parmi les actions les plus impactantes de 2018, le projet « 1000 écoles contre le gaspillage alimentaire » propose, à travers  des ateliers, la pesée alimentaire de 53 écoles de 20 communes dans le but de sensibiliser à cet enjeu devenu crucial.

Lisez la Synthèse du rapport annuel 2018 sur les déchets !

Les usagers aussi apportent leur contribution

L’autre mesure qui vaut un pas de géant dans notre agglomération, est la mise en place de poubelles marrons destinées à séparer les déchets compostables. Le découpage de la Métropole en différents secteurs permet ainsi de distribuer progressivement ces poubelles aux particuliers, accompagnées de bio seaux. Je vous explique.
L’objectif de cette nouvelle poubelle de tri est de détourner et/ou collecter les déchets alimentaires sur le territoire. Pour cela, la Métro incite les usagers à le faire eux-même, directement à la maison en utilisant un bio seau et son sac adapté, avant de les jeter dans la poubelle marron. Les déchets seront ensuite collectés et emmenés à l’usine de compostage de Muriannette. Facile non?!

L’utilisation de cette poubelle n’est aujourd’hui pas obligatoire, il est donc libre à vous de ne pas l’utiliser. Dans ce cas une autre option s’offre à vous : le compostage ! A cette fin, des formations sont proposées et depuis 2018, les bacs de compostage sont distribués gratuitement par les messagers du tri.

L’association Trièves compostage intervient par exemple auprès des écoles, collèges et lycées pour l’utilisation de lombricomposteurs (oui oui on parle bien de la digestion des déchets par nos amis les vers) afin d’obtenir de la matière organique utile et réutilisable via le processus de bio-oxydation.

Environ 100 000 de ces bacs et bio seaux seront distribués dans les communes de la Métro. Jusqu’ici la distribution s’est faite dans tout le secteur 1 de Grenoble (hypercentre) et s’étend progressivement aux autres secteurs, comptant déjà les communes de Seyssins, Eybens, Echirolles, Poisat ou Gières. Une autre bonne nouvelle ? La distribution de composteurs aux déchetteries en vue d’équiper progressivement les zones de l’agglomération.

©Grenoble Alpes Métropole
©Grenoble Alpes Métropole

Transmettre des valeurs pour faciliter nos modes de vie à tous

Revenons à notre ambassadeur. Ce que préfère Thomas dans son travail, c’est l’utilité de son action. Il ne s’agit pas de simples tournées de déposes de bacs, mais bien d’éduquer et d’échanger sur des gestes collectifs. Les messagers du tri répondent à vos questions et expliquent volontiers la démarche « c’est arrivé que l’on rencontre des résistances ». Comme des gens qui ne voient pas l’intérêt d’effectuer eux-même le tri au quotidien (je vous épargne le fameux « à quoi servent nos impôts !»). C’est aussi ça l’enjeu, expliquer aux gens l’intérêt de petits gestes à notre échelle (vraiment pas grand-chose) qui amélioreront l’environnement dans lequel on vit. Un message partagé par la philosophie d’Encore_Grenoble !

J’ai personnellement beaucoup apprécié leur animation autour du tri au FC2A. Une discussion  ludique, des débats, de la découverte et de l’amusement… les enfants étaient pleinement impliqués et ils en avaient des choses à partager ! A travers cette prise de conscience, celle des prochaines générations déjà sensibilisées et impliquées, on peut mettre en place de grands projets. Que demande le peuple ? On les a trouvé nos super-héros citoyens.

La précieuse mission de ces "messagers du tri" pour sensibiliser et donner du sens aux  gestes collectifs. C'est aussi ça, l'action citoyenne !
©Grenoble Alpes Métropole
Passionnée par la communication et les échanges, je suis convaincue qu'avec du bon sens et un grand coeur on peut réaliser de grandes choses. À Grenoble on croise de chouettes visages, on découvre on apprend. Ça tombe bien j'adore en discuter. Bienvenue !

Encore un peu de lecture ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This